La culture d'états intérieurs bienfaisants
Introduction à la méthode des parcours d'états audioguidés


Dans cette page j’ai l’intention de partager une expérience.
Il s'agit d'une pratique élaborée pas à pas pendant plus de 10 ans.
Elle m’a peu à peu fait tant de bien que je souhaite ne pas la garder pour moi.
Elle n’est sans doute pas adaptée à tout le monde.
Peut-être sera-t-elle utile à quelques personnes
comme elle le fut et continue de l’être en ce qui me concerne.

De quoi s’agit-il ?

De s’orienter à la fois vers un mieux être 
et un meilleur sens pour nos vies


par le moyen…

  • D’une culture : une activité récurrente qui suscite et accompagne un processus de croissance
  • d’états : d’ensembles complexes et mouvants de ressentis et de dispositions de notre sensibilité comme de notre mental
  • intérieurs : en nous, c’est-à dire à la fois dans notre corps et notre cerveau
  • bienfaisants : orientés vers un mieux ou un bien, autant pour soi-même que pour autrui

 ..et par la médiation...

 
- d’un parcours audio-guidé que l'on se fait pour soi,  
- où l'on se parle à soi même avec les mots et le ton qui nous conviennent, 
- pour induire des états choisis sous la forme de connexions neuronales,
 - entretenues au fil des jours,
- dans l’intention de les rendre accessibles quand le besoin s’en fait sentir.

Pourquoi ?

Nous vivons dans un monde qui n’est pas apaisé.
Nous aimerions qu’il change, qu’il puisse évoluer vers de meilleures conditions de vie
à la fois pour nous-mêmes, nos proches, nos enfants et aussi l’humanité entière.
Il y a beaucoup à faire pour cela, la tâche est immense et peut nous laisser dans un sentiment d’impuissance.
Pourtant des changements nous sont accessibles en particulier à notre propre échelle.
Une phrase de Gandhi est souvent citée à ce propos :
« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde ».
Un passage du journal de Etty Hillesum va dans le même sens
et décrit précisément la finalité de l’activité que je souhaite présenter ici :
« Notre unique obligation morale est de défricher en nous de vastes clairières de paix
et de les étendre de proche en proche jusqu’à ce que cette paix irradie vers les autres.
Et plus il y aura de paix dans les êtres, plus il y en aura aussi dans ce monde en ébullition.
»

Cette proposition semble bonne et désirable.
En même temps la façon de s’y prendre concrètement n’est pas évidente.
Le document proposé ci-après est donc une proposition
pour de petits pas vers un mieux être par un apaisement intérieur.
C’est une méthode de transformation personnelle qui s’apparente à de la méditation.
C’est, plus précisément, une façon de cultiver de bonnes choses en soi
comme on cultive de bonnes plantes dans un jardin
ou comme on trace lentement de nouveaux chemins dans un territoire difficile d’accès.
C’est une forme d’apprentissage pour nous permettre de passer plus aisément de nos états négatifs et subis
vers des états choisis parce que bienfaisants pour nous-mêmes comme pour autrui.


Livret culture états
>Accès au livret décrivant brièvement cette méthode